Retrouvez les thèmes clés:

Vous êtes DRH, gestionnaire d’activité humaine ou juste en contact avec des trentenaires et leurs comportements vous désarçonnent.
Vous constatez régulièrement que toutes les méthodes commerciales, managériales que vous pratiquiez depuis toujours ne fonctionnent plus avec le même effet.
L’absentéisme se multiplie,
Bienvenue !

Remerciez-les, ce qui nous dérange, révèle notre capacité d’adaptation

Voilà, vous êtes en contact avec la première génération majoritairement construite avec des valeurs morales, humaines, sociétales complètement différentes des précédentes.
Le travail n’est plus une source d’épanouissement personnel et de réalisation.
Le patron, l’employeur, ne sont pas des personnes de la même espèce qu’eux-mêmes.
Les valeurs d’engagement, d’effort, de respect de soi-même, de respect de l’autre, de respect des engagements ou de la parole donnée sont pratiquement inexistantes.
Le contact avec l’information collective est éludé. Il n’y a plus de point presse ou d’émission politique. Ils ne sont pas concernés par la même réalité que leurs aînés. Ce n’est ni bien, ni mal, c’est juste très différent et pas facile à appréhender pour en faire des collaborateurs « fiables ».
Le niveau de conscience est celui des individualistes justes avant ou flirtant avec le niveau de conscience collectif écologiste.
C’est votre chance et oserais-je dire que c’est la nôtre collectivement aussi.
Il m’a fallu des années de cas réels pour comprendre leurs mécanismes de fonctionnement et de croyances pour se réaliser tant nos constructions sont différentes.

Une agilité et une légèreté qui nous manquent

Je me souviens de mes réactions quand une jeune fille titulaire d’un master en marketing m’expliquait quand je lui demandais pourquoi ses stages n’ouvraient pas de contrat de travail, qu’elle ne comprenait pas non plus pourquoi ? Que oui c’est vrai, j’avais raison elle avait fait quelques petites erreurs (mineures d’après elle) dans chaque stage, du type : un tableau Excel Budgétaire dont l’addition totale est fausse sur un reporting international-group, ou bien donner un reporting en français en expliquant à son manager qu’elle est un peu juste en anglais, mais que bon, il n’a plus qu’à traduire…
Je me revois lui expliquer calmement qu’en tant que ex-manager, son niveau master si elle le revendiquait pour obtenir un poste il lui fallait aller en pays anglophone au moins 1 an et qu’il lui fallait élaborer des stratégies de vérification des résultats présentés pour que ses « étourderies » ne deviennent plus discriminantes.
Cette jeune femme, ma description peut vous faire croire qu’elle était « simplette ». En fait elle était pétrie de comportement de type : TOC. Je précise « de type » car en fait elle ne savait pas gérer ses émotions, le stress la réduisait presque à néant…
Aujourd’hui c’est une jeune femme rayonnante qui a pris confiance en elle. Elle a un CDI à plein temps et exerce un niveau de fonction d’assistant à chef de projet où ses qualités personnelles et surtout sa connaissance des qualités qu’elle n’a pas lui permettent de tenir efficacement son poste et d’avoir une vie personnelle épanouie.
Elle reste dans cette entreprise car son pool de collègue est très sympa et qu’il y a toujours des stagiaires qui apportent un niveau de réseau pour sortir ou elle se sent en sécurité. Rien que pour cela elle ne changera pas d’entreprise tout de suite…
Cette génération a été élevée majoritairement dans une société où les valeurs morales, la gestion des rapports humains, la croyance en ce qui est bien ou mal n’a pas été transmis.
Pour mémoires toutes les grandes religions du livre, dont les dogmes et enseignements imprégnaient les conscients-inconscient collectifs sont absente de leur construction. Tous les anciens modèles de famille ont volé en éclat. Toutes les valeurs liées à l’entreprise, le dévouement, l’appartenance à une société ont été balayées par les délocalisations, licenciements abusifs, le chômage de leurs parents, etc.

Des vérités si différentes et pourtant…

La plupart pensent que plaquiste, agent d’entretien, caissier ou par exemple magasinier correspondent à un travail où le collaborateur est exploité de façon abusive ? Quand je leur explique que même un groupe comme « AUCHAN » à besoin de magasinier consciencieux et efficaces, ils sont surpris.
En quoi croient-ils ? En rien et il m’a fallu y travailler pour comprendre que c’est une chance. S’il n’y a pas de croyance, il n’y a pas de croyances limitantes.
Que demandent-ils ?
De la reconnaissance dans le travail. Tous

Les entendre pour mieux agir dans un nouveau collectif plus solide.

Au départ comme vous cinquantenaire j’ai souri. Comme pour chacun cela revenait toujours, j’ai réfléchi….
Et puis-je leur ai expliqué que la reconnaissance essentielle c’est eux-mêmes qui doivent se l’accorder déjà. Savoir se féliciter, se remercier, s’encourager. Une entreprise ne les ayant pas ou peu fait travailler ne sait pas accorder de la reconnaissance car nos générations la pensent financière, au mieux une reconnaissance « au mérite ».
Les grilles d’amplitudes de salaire sont si ridiculement réduites dans certains secteurs comme la grande distribution que l’effet induit sur cette génération est dévastateur.
Mais entendez-le il va vous falloir travailler sur la façon dont vous exprimez votre reconnaissance.
Il va vous falloir découvrir la Bienveillance
Vous l’avez compris, les horaires, l’effort physique, l’adaptation ce n’est pas leur fort…
Et pourtant, ils apportent une énergie neuve, une adaptation au monde contemporain qui va être indispensable à chaque entreprise pour envisager d’exister demain.

J’ai conçu pour vous, pour eux, pour nous, un cycle de 3 Ateliers à choisir dans une liste de thématiques… Vous pouvez découvrir les thèmes dans la rubrique : services aux entreprises.
Ma mission, vous accompagner et vous guider.

Isabellesoleil Girard
Chamane, Consultante en bien Être
Ateliers en Entreprise
Méditations guidées par les rêve-éveillé et les contes initiatiques.
Créatrice des Méditations Chamaniques CD1-Reconnexion, CD2-Richesse