Retrouvez les thèmes clés:

La magie des mots, le langage des oiseaux

Connaissez-vous le langage des oiseaux ? La magie des mots = l’âme à git des maux.

Cette merveille que nous transmettent les alchimistes à travers le temps.

Comment la façon dont on verbalise la réalité peu l’éclairer et la changer.

J’ai étudié différentes approches créatrices de réalité dans notre existence. Le Verbe que toutes les civilisations anciennes reconnaissent « créateur de réalités ».
Je vous partage un extrait de ce que m’a transmis cette technique appelée « la langue des oiseaux ».

CORONA VIRUS

Depuis hier j’entends ton nom, il tourne dans ma tête en langage des oiseaux, en symbolique, en énergie aussi. CORONA VIRE US …. Je vois comme il est invasif à entrer dans chaque foyer, dans chaque inconscient comme une force sombre pour aller chercher l’essentiel de notre Être.
En premier nos parts d’ombres : la somme de toutes nos peurs et aussi la somme de toutes nos bassesses.
En second nos lumières : nos capacités d’entraide, de soutien et aussi nos capacités à être volontaires pour agir.
Tu apportes la Mort avec un M majuscule, pas toujours la mort physique, c’est même plutôt rare, mais la mort de nos anciennes vies, de nos anciens comportements, postures, croyances. La mort aussi de notre Inutilité. Chacun pourra rester confiné mais chacun de jour en jour se verra obligé d’accepter son existence et son présent. Chacun devra se détacher de l’emprise anxiogène, du futile pour monter à un taux vibratoire bien supérieur à ce qu’il était en début d’année. La fréquence lumineuse des choix et des actions du cœur : spontanéité, entraide, attention à l’autre, amitiés, et tant d’autres actions lumineuses.

CORONA : la Couronne

Notre connexion à l’univers, aux galaxies, au subtil, au monde. Cette connexion que nous humain, nous avons si souvent ignorée ou méprisée.
Cette connexion qui depuis des temps immémoriaux connecte l’Humain à une Foi supérieure et rend tout notre Être solide.
Les peuples premiers, les tribus anciennes, le nomme de noms qui signifient dans notre vocabulaire : « le Grand Tout » « le Grand Esprit », « Dieu », « la Trinité », …
Aujourd’hui dans l’épreuve cette connexion s’impose à nous pas tant pour ceux férus de spiritualité mais, pour chacun prendre conscience de la densité de l’espace, de cette notion d’apesanteur. Prendre conscience de cette densité, de cette richesse des galaxies, des multivers, de tout ce qui nous échappe. Tout ce qui existe mais que nos yeux ne savent pas voir. Tout ce monde subtil, si riche, si dense, si bénéfique quand on l’accepte.

VIRE : enlève, ôte, tourne, pars, dégrade, change, réajustes la trajectoire.

Si vous n’aviez pas compris le début de l’explication, cela semble déjà plus clair.
Ensuite je crois que c’est le plus vrai.

US : nos pratiques, nos habitudes, ce que l’on fait parce qu’on l’a toujours fait.

Les Us nous en abusons tant et nous en avons tant abusé de ces pratiques destructrices de notre être lumineux, que ce virus nous réveille.
COVID celui qui contribue à vider.

19 : DIT NEUF

Nul doute qu’il est temps pour le grand ménage. La mort des nationalismes, d’une Europe administrative et la mort aussi d’une mondialisation égotique du gaspillage et de l’individualisme.
Il nous faut passer la marche suivante, « changer de braquet ».
Notre priorité quotidienne des valeurs d’entraide et de préservation de chacun.
En prenant notre place à égalité avec les autres règnes : Minéral, Végétal, Animal, Humain.
Ces valeurs que le Chamanisme dans sa renaissance au-delà d’être à la mode nous apporte.
Nous avions pris toute la place. Nous nous sommes autorisé tous les abus, tous les excès, toutes les injustices. Nous avons créé ces systèmes de dividendes qui à eux seuls créent la destruction depuis que la Machine financière-économique mondiale s ‘est emballée sans pilote….
D’autres alertes sont déjà arrivées auparavant : des virus ont tenté auparavant de nous avertir, le h5n1 sur les volailles, le virus des porcs où on en a juste déduit qu’il fallait les exterminer… Les ultra-pollutions nous ont laissé sourds ce n’est pas par manque d’expérience car le résultat des pesticides aux Antilles est une réalité, celle du glyphosate pareil. Si nous ne comprenons pas aujourd’hui d’autres réalités s’imposeront. Chacun est acteur de la réalité collective.
Quelle espèce choisissons-nous d’être aujourd’hui.
Les avions, trains, paquebot sont « comme par hasard » les plus grands propagateurs du virus, ce sont aussi les systèmes que nous avons le moins bien su utiliser.
La fabrication centralisée en Asie dans des pays qui ont été capable de diviser par plus de 100000 le nombre de morts pour préserver leur « suite économique », la sur-dépendance industrielle et financière, l’abandon du continent africain, le choix par certains pays de privilégier l’économie de marché au soin des populations et l’augmentation permanente des pauvretés familiales de nos sociétés nous amène aujourd’hui au socle de la pyramide de Maslow : nourrir chacun.
Se dévoile partout dans le monde le modèle limitant de nos sociétés de plus en plus contestées.
L’argent est-il une finalité ou juste un moyen ?
Pour nourrir chacun, il est nécessaire de s’organiser et préserver nos ressources en commençant par le niveau local.
Nous y sommes et remercions-nous car chacun y est.
L’apparition de solutions miracles, tel le veau d’or de la bible quand Moïse monte en haut du Sinaï recevoir les tables de la loi ’10 commandements’, nous rappelle combien ce changement sera douloureux si nous résistons. Brutal si nous l’ignorons, Souffrance si nous ne l’accompagnons pas de nos actions et de nos espérances.
Arrive le temps de notre « guérison » d’espèce Humaine comme d’autres civilisations l’on connue avant nous. Sans peut être avoir pu en prendre conscience et l ‘éviter.
En tout cas, sans l’avoir réussi. Toutes ces cités anciennes, vides, immenses nous imaginons mieux aujourd’hui comment elles ont pu se vider…

APPRENTI-SAGE: ETRE NOTRE ESSENTIEL

Notre réussite collective est dans notre main, si chacun a notre niveau nous ouvrons une action solidaire, nous mondialisons la solidarité vraie.
Que ceux qui ont besoin demandes autour d’eux.
Il nous faut nous rappeler que la vie trouve toujours un chemin.
Qu’avoir la Foi c’est déjà croire à cela, se connecter à son cœur.
Chaque être vivant sain d’esprit en est capable.
À nous dans notre humanité de nous aider les uns les autres à l’atteindre.
Et nous serons comme ces grands arbres, agile dans le vent et solides dans le calme.

Connectez-vous, reconnectez-vous à vous-même.

Pour vous aider vous trouverez sur la boutique le CD1- Reconnexion, un ensemble de méditations guidées au son du tambour chamanique qui sont accessibles en téléchargement.

Mon conseil, Commencez en cas d’ultra agitation chaque jour par la méditation du grand chêne (offerte en téléchargement sur la boutique Zen) et/ou la méditation du mental agité (en bonus du CD1 Reconnexion).

Et soyez curieux, sur la chaîne Youtube Isabellesoleil Girard je mets à disposition des merveilles.

Merci.

Isabellesoleil Girard Chamane
CoronaVirus : Langue des oiseaux – la magie des mots